Tarot : La Lame sans nom, la transformation créatrice de la sainte Ida

Celle qui travaille, Ida la fileuse

Le 13 avril, on fête les Ida, en mémoire de Sainte Ida de Boulogne ou de Louvain ou d’Ardennes, ça dépend si on regarde un calendrier belge ou français et ce n’est pas une blague. Elle naît en 1040 et meurt le 13 avril 1113.

Descendante de Charlemagne par son père, le chevalier au Cygne, elle est la mère de Baudouin Ier et de Godefroy de Bouillon, les deux premiers rois francs de Jérusalem et la nièce du pape Anselme IX.

Autant dire que, dans la famille, on manie aussi bien le sabre que le goupillon ! Godefroy, inspiré par les prédications de Bernard l’Ermite, est le meneur de la première croisade (remportée grâce aux pauvres qui s’étaient mobilisés et ravageaient riches monastères et quartiers juifs sur leur passage) et devient le premier Roi de Jérusalem.

Très pieuse, Ida ou Ide crée de nombreuses abbayes et rejoint les cisterciennes à Roseandael près de Malines. Enterrée à l’abbaye de Saint-Vaast, elle est invoquée pour soulager les douleurs aux mains et aux bras.

Ida est un prénom d’origine germanique dont la racine « Idh » signifie « celle ou celui qui travaille ». C’est bien avec les mains et les bras que l’on fait, que l’on attrape, que l’on façonne.

Très peu fréquent, le prénom Ida a atteint son pic de popularité en France en 1908 avec 467 naissances (source INSEE). On voit le lien entre la disparition de ce prénom et celle de la disparition des valeurs qu’il porte.

La ficelle de Marsile Ficin

Ce jour-là on fête également les Caradec, les Caradoc,  les Ermenegild, les Guinoc, les Quintilla, les Martin (en l’honneur du pape Martin 1er), les Mars (quand même) et les Marsile (comme Fils Un) dont il est dit que le Marsile Ficin qui nous intéresse fut à l’origine du Tarot de Marseille (Mars(e)ille) tel qu’il nous est parvenu.

Selon certains experts, le jeu de tarot de Marseille est un jeu mnémotechnique pour les étudiants de l’Académie platonicienne de Florence : trivium, quadrivium, arts libéraux apparaissent sous les symboles des cartes du Tarot.

Sainte Ide disant au-revoir à ses fils

Sainte Ida disant adieu à ses fils (d’après BNF)

Anniversaires…

C’est l’anniversaire de Catherine de Médicis, de Thomas Jefferson, 3ème président américain mais aussi du dramaturge irlandais Samuel Beckett et du romancier Le Clézio.

Jean de La Fontaine est mort un 13 avril, journée internationale de rien, ce qui est notable. D’ailleurs c’est un 13 avril qu’on remet son Oscar du meilleur acteur à Sidney Poitier, premier acteur noir récompensé en 1964 et c’est un 13 avril, en 1975, que commence la guerre du Liban qui durera 15 ans et fera entre 130 000 et 250 000 morts.

Est-ce une réminiscence des Croisades ? La nature a horreur du vide. Chacun son tour. Dans les techniques d’espionnage est lancé un 13 avril le projet de manipulation mentale MK-Ultra par le Directeur de la CIA Allen Dulles en 1953. Il consiste avec le développement des mass medias, de l’hypnose et de la PNL mais aussi des neurosciences et de l’ingénierie cybernétique à contrôler l’opinion.

C’est une arme de guerre. Qui veut la paix prépare la guerre. Et pourtant. Qui veut la paix prépare la paix. Le même attire le même selon les principes d’homothétie et d’homéopathie. La nature a horreur du vide. Chacun son tour. Le 13 avril c’est aussi 10 1+3/4 on reste dans le 4 (puisque 13 c’est 40)…

La lame sans nom édition Camoin Jodorowsky

La lame sans nom édition Rider Waite

La Lame sans nom, le nombre du changement :

transformations, métamorphoses, accouchement et renaissance

Le 13 c’est le nombre du changement, c’est celui de la Lame sans nom du Tarot de Marseille. Elle est reliée à Mem, l’une des trois lettres mères de la Kabbale hébraïque. E

lle dit l’eau, les eaux, les eaux de la matrice et d’avant le déluge et l’accouchement. 13, c’est 40 (les 40 jours de jeûne de Carême, de traversée du désert). Et c’est 91. Un nombre premier, 9 dizaines et 1 unité. Et c’est donc 1 (9+1 =10 = 1), Aleph.

Un seul personnage, innommable, avec son numéro 13. Et, sur la carte du Mat, un seul personnage, sans chiffre. La nature a horreur du vide. Chacun son tour. Journée chargée que le 13 avril comme on le voit. 13, que les Anglais Waite et Rider choisissent d’appeler Death, mort, en un seul mot, sans article, sans déterminant, comme si elle était absolue.

Absolue, death est revival, death est birth. Il semble qu’elle a tué le mauvais roi ou transformé le roi mehaigné pour se nourrir de son énergie et ensemencer la nouvelle terre, le nouveau royaume.

Matthieu 5.38. Vous avez entendu qu’il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent.
39 Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre.
40 Si quelqu’un veut te traîner en justice, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau.
41 Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui.
42 Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi.

La nature a horreur du vide. Chacun son tour.

Si vous voulez en savoir plus sur la figure de ce Dieu noyé, rendez-vous sur le déroulement des cours de Tarot.

La lame sans nom édition Rider Waite

La lame sans nom édition Camoin Jodorowsky