Décodage des traumas :

le corps vu comme un disque dur

A partir de la conception, pendant la période utérine et après la naissance, nous subissons des chocs que le cerveau du bébé assimile à des dangers pour son existence et intègre dans la mémoire du corps.

De la petite enfance à la période adulte, des traumatismes (violences, maltraitances, accidents) peuvent se produire et générer du stress.

Art thérapie et trauma

La plupart de nos angoisses sont des réactivations de nos traumas premiers qui se sont imprimés dans notre jeune cerveau et qui nous marquent à jamais. Tout cela reste à l’état inconscient car, à l’époque, il n’y avait pas de mots (ni de néocortex) pour prendre de la distance.

Le corps est un disque dur : il garde fidèlement ces ressentis qui réapparaissent sous formes de peurs, de phobies, de conduites irrationnelles, de culpabilité, de honte, d’extrême vigilance.

Ceci occasionne parfois des perturbations familiales, scolaires, relationnelles, judiciaires et professionnelles.

C’est pourquoi nous vous proposons une approche multidisciplinaire au cours de nos ateliers pour décoder les traumas (psychophanie, Tarot de Marseille, Art-thérapie) et alléger le stress.